Normes de qualité

Afin d'être entre de bonnes mains

Contrôle de qualité par des organismes suisses

L’ASCA (fondation suisse pour les médecines complémentaires) et le RME (registre pour la médecine empirique) certifient et enregistrent les méthodes reconnues par les caisses-maladie tels les massages classiques. Ces deux organismes de contrôle veillent au respect des normes de qualité par plus de 23’000 * praticiens de la santé. *Relevé de juillet 2017.

Conditions et exigences par rapport au thérapeute

Pour être certifié, le thérapeute doit pourvoir faire état de connaissances théoriques et pratiques au moyen d’un diplôme. Seul un institut reconnu peut décerner un diplôme en médecine complémentaire.

Certificat de bonne vie et mœurs

Pour exercer, le thérapeute doit en outre disposer d’un extrait de casier judiciaire vierge, remplir un dossier patient (obligation de documenter son traitement et d’en contrôler l’évolution), avoir une assurance en responsabilité professionnelle et respecter le code déontologique.

Formation continue

Pour assurer un haut niveau de qualité, le thérapeute doit faire confirmer chaque année sa reconnaissance par les organismes de contrôle ASCA et RME. Pour ce faire, il doit pouvoir prouver qu’il a suivi un nombre déterminé d’heures de formation continue.

En savoir plus sur la qualité ASCAEn savoir plus sur la qualité RME